Article du New York Times octobre 2017

Dans un article du New York Times publié le 30 octobre 2017, l’auteure Jane E. Broody raconte qu’elle craignait, en franchissant le seuil du Feldenkrais Institute de New York d’avoir affaire à une sorte de « charabia New Age ». Elle découvre plutôt une « conscience du corps (body awareness), une incroyable légèreté d’être et une agréable sensation de démarche aérienne (walking on air) », le tout  couronné d’un relâchement des tensions musculaires, ce qui apaise ses douleurs au dos et à la hanche.

La lecture de son texte intitulé Trying the Feldenkrais Method for Chronic Pain nous rappelle aussi que Moshe Feldenkrais a mis sa méthode au point au milieu du XXe siècle et que, depuis, les neurophysiologistes ont « démontré la plasticité du cerveau, sa capacité à produire de nouvelles cellules et à se réorganiser lui-même. »

Cliquez ici pour lire l'article  

Pour un massage ou une rencontre sur la méthode Feldenkrais
Communiquez avec moi
 
 

Infolettre

Inscrivez-vous pour recevoir par courriel nos prochaines activités d'éducation somatique

Inscrivez-vous